top of page
  • Writer's pictureCamille Lopez

La Gazette de Monaco

Updated: May 25

Interrogée en septembre dernier, Camille Lopez confiait déjà avoir déposé le dossier pour concourir aux Trophées de la JCEM. “


Pour la deuxième fois, c'est un honneur d'apparaître dans La Gazette de Monaco, avec un article rédigé de nouveau par Delia Kriel.


En vous remerciant pour cet article !



"Hy-Plug, lauréate du prix du gouvernement des Trophées de la JCEM

La fondatrice d’Hy-Plug, qui a étudié à l’International University of Monaco, Camille Lopez, a remporté cette récompense décernée dans le cadre du 27e concours de création d’entreprise (CCE). Ce dernier s’est déroulé lors de la quatrième soirée des Trophées de la Jeune Chambre Economique de Monaco (JCEM), organisée le 1er décembre dernier.


Interrogée en septembre dernier, Camille Lopez confiait déjà avoir déposé le dossier pour concourir aux Trophées de la JCEM. Son pitch a été un véritable succès. Un an et demi après avoir lancé son cabinet de consulting en France avec la volonté de changer la façon de motoriser les navires afin d’en réduire l’impact environnemental, la jeune entrepreneure est devenue lauréate du 27e CCE. C’est Jean Castellini, conseiller de gouvernement-ministre des Finances et de l’Economie, qui a remis à la jeune six-fournaise ce prix, aux côtés de Mélanie Dupuy, présidente de la JCEM. Elle a également reçu une dotation de 40000 euros.


Une aide qui va lui permettre « d’implanter une seconde société à Monaco plus tôt que ce qui était prévu », en début d’année 2023. Cette récompense représente également « la confirmation supplémentaire qu’Hy-Plug a bien sa place dans l’industrie du yachting et environnementale. Cela met du baume au cœur, car on se dit que l’on va dans la bonne direction. Enfin, c’est clairement une carte de visite que d’être implantée en Principauté, puisque cela apporte crédibilité et reconnaissance. » Camille Lopez précise qu’une distinction sera bien faite entre la start-up installée à sur le territoire, orientée vers l’univers du yachting, et celle existant déjà en France, tournée vers les ports et les fournisseurs.


Des prix pour Akimba et Seaside Juicery

D’autres récompenses ont également été remises. La start-up Akimba a reçu le prix de la JCEM. Portée par Serena Benedetti Roy, cette société incubée à MonacoTech « développe et distribue des sous-vêtements féminins qui permettent d’éviter l’apparition de taches de transpiration sur les vêtements ». Enfin, le prix Athos « coup de cœur » du partenaire a été attribué à Seaside Juicery, un projet de Jonathan Aristhène qui « fournit des jus frais pressés à froid, des smoothies, des laits et des aliments 100% végétaux et bios, le tout avec la volonté de maintenir une éthique de travail et de s’inscrire dans une démarche de durabilité ». Enfin, le prix « coup de cœur » du jury, créé cette année, a récompensé Valentin Giannini et sa start-up Monaco Green Box."






0 views0 comments
bottom of page