top of page
  • Photo du rédacteurHY-Plug France

Southern Wind Shipyard (SWS) & HY-Plug

Nous avons récemment eu le plaisir de rencontrer l'équipe talentueuse de Southern Wind, un prestigieux chantier naval établi en Italie. Cette rencontre passionnante a été l'occasion d'échanger sur nos projets respectifs et de découvrir leurs initiatives novatrices.


Southern Wind Shipyard , réputé pour sa production de deux yachts par an, se distingue par son engagement envers la durabilité dans le domaine de la navigation de plaisance. Leur mission est claire : façonner un avenir où la mer et le luxe se conjuguent harmonieusement avec le respect de l'environnement.


Initiée pour l'une de nos études commandée par le Port de St Tropez (Var, France), nous avons eu un rendez-vous avec Andrea Micheli, Directeur Commercial du chantier naval. Au delà des questions spécifiques relatives à notre étude nous avons plus précisément partagés la vision commune de communiquer sur le sujet de la transition énergétique.


C'est alors qu'Andrea ainsi que son équipe nous ont fait l'honneur tout comme à notre client (avec son accord préalable) de rédiger cet article sur leur blog !




"N'ATTENDEZ PAS QUE LE "CARBURANT ZÉRO ÉMISSION" SOIT LARGEMENT DISPONIBLE POUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE : PROFITEZ DE LA NAVIGATION DE PLAISANCE !


Aujourd'hui, j'ai le plaisir de vous faire part d'une expérience rafraîchissante en matière de durabilité dans l'industrie du yachting.

Les chantiers navals sont directement stimulés par les utilisateurs finaux et sont souvent poussés par des propriétaires ambitieux à fournir la meilleure qualité possible et, qui plus est, à s'efforcer de le faire d'une manière durable.


Les efforts en faveur d'une navigation de plaisance plus durable sont de plus en plus importants et commencent à prendre en compte l'ensemble du cycle de vie d'un yacht. L'approche de l'analyse du cycle de vie est plus complète que la simple prise en compte de l'impact environnemental de la construction du bateau et elle est beaucoup plus équitable pour les voiliers, ce qui est évidemment une bonne nouvelle pour Southern Wind !


Tout effort fait par un constructeur de bateaux pour offrir un yacht plus durable devient inefficace s'il n'est pas soutenu par l'ensemble de la filière du yachting, dont les ports de plaisance jouent un rôle central dans l'approvisionnement en énergie.


Il y aura peu d'évolution dans la façon dont l'énergie est convertie à bord des yachts s'il y a peu ou pas d'investissements dans les offres d'alimentation électrique à terre (que ce soit sous la forme de bornes de recharge électrique à grande vitesse, de biocarburants, d'hydrogène, de méthanol, etc.)


J'ai été récemment contacté par Camille Lopez, Président fondateur de HY-Plug, une société née du désir de contribuer à la transition énergétique en connectant les acteurs de l'industrie du yachting. La Marina de Saint-Tropez a commandé à HY-Plug une étude pour comprendre comment une Marina devrait adapter son offre et sa technologie pour répondre aux besoins énergétiques évolutifs des yachts. Cette étude en dit long sur le sérieux avec lequel la marina de Saint-Tropez se prépare à accompagner l'évolution technique de ses clients.


En tant que constructeur de superyachts à voile destinés à naviguer dans les coins les plus reculés du monde, on nous a demandé notre avis sur la manière dont les yachts modifieront leurs besoins énergétiques au fil des ans. C'était une bonne occasion pour moi de partager l'approche de Southern Wind pour un yachting plus durable et de parler de notre décision de mener une analyse du cycle de vie (ACV) sur nos yachts, en analysant non seulement l'empreinte carbone de la construction du yacht, mais aussi l'impact, en termes d'émission de CO2, lié à l'utilisation d'un bateau. Pour en savoir plus, cliquez ici.


L'hydrogène ou le méthanol (idéalement et autant que possible le bio-méthanol) ne semblent pas être une option à court terme pour des yachts comme Southern Winds, construits pour voyager autour du monde, puisqu'un grand nombre de marinas à travers le monde ne seront pas en mesure de les recharger.


La production et la transmission d'énergie Hybrigen® de Southern Wind, développées avec BAE Systems, permettent une plus grande efficacité que les méthodes traditionnelles de production et de propulsion, ce qui se traduit par des économies de carburant significatives, encore renforcées par l'hydrogénération disponible pendant la navigation.


Sur les yachts Southern Wind, nous pourrions envisager que les systèmes ci-dessus soient alimentés par une combinaison de piles à combustible (utilisant du bio-méthanol ou du méthanol, lorsque le bio-méthanol n'est pas disponible) et de moteurs à combustion interne (ICE) (utilisant toujours du biocarburant ou des combustibles fossiles) : nous n'imaginons pas une indépendance complète de l'ICE avant que le réseau d'approvisionnement en combustibles alternatifs ne devienne mondial. Nous pourrions imaginer une transition plus facile et plus rapide pour les yachts qui n'ont pas d'ambitions de croisière mondiale, mais ils ne font pas partie de nos préoccupations.


Il y a une très bonne nouvelle pour nous : plus vous naviguez, moins vous consommez de carburant... alors en attendant que le carburant zéro émission soit disponible, naviguez autant que vous le pouvez ! "

1 vue0 commentaire

コメント


bottom of page